Bilan du jeûne intermittent

Même si j'ai stoppé mon défi avant la fin, un petit bilan sur le jeûne intermittent s'impose pour partager mon expérience.

L'apprentissage

La première chose à savoir c'est que le corps et l'esprit de l'homme ont une capacité d'adaptation énorme lorsque le sujet s'astreint à son programme d'entrainement. Le plus dur dans l'apprentissage est le mental du sujet. Car si le mental n'est pas au rendez-vous, l'échec sera lui bien présent. Lors des 30 premiers jours, mon corps s'est facilement adapté à mes nouveaux horaires de repas. Beaucoup de personne pensent qu'il est impossible de dormir le vendre vide dans mon cas cela ne m'a posé aucun problème. Il m'aura fallu qu'un mois pour m'habituer à sauter un repas ou ne pas manger pendant 24 heures.

Les amis

Lors du jeûne intermittent, certains de vos amis deviendront vos pires ennemis. Car il faut le savoir certaines personnes vont malgré eux tout faire pour tester votre motivation. Je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde mais j'ai eu l'impression que tous nos amis avaient décidé de se lier contre moi car nous n'avons pas arrêté d'être invités lors des quatre derniers mois.

Les horaires

La société nous impose des horaires de vie. Il est très difficile de manger à l'extérieur de chez soi sauf de la mal bouffe hors des horaires conventionnels. Car lorsque l'on prendre son petit déjeuner à 6h, il est impossible de manger vers 10h dans un bon restaurant ou de dire à son chef que l'on part manger. Et même chose pour un jeûne de 24 heures, si l'on fini son déjeuner à 14 heures. Il faudra manger après 14 heures.

Le sport

Le choix de refaire du sport pendant l'apprentissage de la pratique du jeûne intermittent n'était pas l'une de mes plus grandes idées. Car comme tout le monde le sais, la pratique d'une activité physique ouvre l'appétit. Donc il m'est souvent arrivé de devoir manger le soir alors que j'aurai pas du. Et de plus le sport transforme la graisse en muscle donc plus difficile de se rendre compte de la perte de poids.

Les avantages

En plus de la perte de poids, le premier avantage est une diminution des dépenses alimentaires. Dans mon cas, j'économise en 30 et 40 euros par semaine. Le deuxième avantage est que l'on se dirige automatiquement sur une nutrition de qualité car comme on a moins de repas, on apprécie moins la mal bouffe car celle-ci ne nous fournira pas les apports dont on n'a besoin pour tenir la journée sans un coup de fatigue.

Les inconvénients

Le seul inconvénient est qu'il faut se justifier lorsque l'on refuse un carré de chocolat ou autre chose pendant le premier mois.

La pesé

Même si la pesée est un passage obligatoire pour mesurer la différence de poids perdu lors de l'expérience. Je pense qu'il est plus judicieux de se photographier et de se mesurer régulièrement car le poids n'ai pas une bonne référence. Notre poids varie tout le long de la journée, un peu comme la bourse sauf que lui n'a pas d'horaires de fermeture.

Bilan

Après ces quelques mois à pratiquer le jeûne intermittent, le bilan est négatif lorsque je monte sur la balance car mon poids n'a pas bougé. Mais l'expérience est positive car j'ai perdu de la masse graisseuse pour la remplacer par de la masse musculaire. Plusieurs personnes m'ont fait la remarque que j'avais minci et j'ai aussi gagné un cran sur ma ceinture. Donc même si le bilan est négatif, je continue sur ma lancée et je me dirige vers une alimentation plus saine.

Catégories